mercredi 29 août 2012

Fin de la Mort... en slip de Bains


J’aurais bien entendu un merci à ce moment là. Juste pour marquer le coup. Mais non, il n’est pas venu. Pourtant, j’aurais bien aimé.
Un merci de qui ? pourquoi ?
Vous en avez des questions, je vous en pose moi ? Fallait juste que je l'écrive. Histoire de garder ça en tête. 
Je vous ai laissé tombés au milieu d’un tas de cendres, dans un sablier géant après un slow langoureux avec la mort en slip de bains. C’était mieux. Pour vous s’entend.
Faut que je vous dise, je ne vais pas vous faire languir plus longtemps. Encore que ce soit tentant.
Je me suis réveillée en fait. J’étais bien vivante, pas morte pour un sou. La mort en slip de bains, c’était juste la compilation d’images fugaces entrevues sur mon écran : un corps décomposé dans un épisode de CSI (las Vegas s’il vous plaît) et un autre truc avec un mec en slip de bains. Film inconnu, je me suis endormie tellement c’était ennuyeux.
La main sur mon épaule, le serrement osseux, la poussée vers le bas… un retour d’Archimède inopiné. Un fatras de sommeil, de rêve et d’imagination en veille.
Et oui, ainsi va la vie.
J’ai échappé à la Mort sans le savoir et sans le vouloir.
29 août.
J’ai reçu un beau mail hier, ouvert 3 mn après son envoi. C’est toujours comme ça avec cet expéditeur, je le sens.
Des mots posés, bien à plat.
« j’attacherai des jolies bises à coller sur tes joues » … tout pareil


Enregistrer un commentaire