mercredi 13 août 2014

x+y = N

J’aimerais bien être en décembre. En fait, j’aimerais surtout qu’il fasse froid. J’aime le froid. A cause des tenues douillettes. A cause des couettes. A cause de la lumière presque passée qui anime le ciel. A cause des odeurs de thé. A cause du chat qui passe son temps à me réchauffer.
Ce n’est pas de saison. Encore que.
J’ai des envies de douceur hivernale, un peu d’odeurs de Noël.
La douceur n’est pas estivale. Ça se saurait. Enfin, je le saurais.
Hier, à la nuit tombante, j’ai fait un apfelstrudel, j’avais de côté un mélange d’épices pour le pain, j’ai nagé toute la soirée dans les saveurs acidulées de l’hiver.

Faudrait que je me fixe sur une saison, si possible en cours. C’est bien pour ça que j’ai des vêtements incroyablement courts et aériens. Mais on ne m’enlèvera pas de l’idée que les saveurs de l’hiver restent  une valeur sure de l’harmonie et de la douceur. 


Enregistrer un commentaire