jeudi 25 juillet 2013

Repris, sans échange, avec de l'amour simple - Pour mes petits (qui sont grands)




J'ai du mal à trouver un titre parce que j'ai du mal à aligner les mots pour le texte. Les phrases se bousculent pourtant et il y a embouteillage du côté de la sortie mains gauche et droite sur clavier.
Il y a 30 ans maintenant, j'ai reçu le plus beau cadeau que l'on puisse recevoir; ça a recommencé quelques années plus tard, un autre plus beau cadeau de ma vie.
On ne s'y attend pas à ce genre de chose, on ne vous explique pas à la naissance qu'un jour comme ça, au détour d'un regard vous allez rencontrer de l'amour extraordinaire... pas du petit amour avec de la guimauve dedans, non non. De l'amour monolithique fait en métal issu d'une technologie extra-terrestre. De l'amour constitué pour trois quart d'évidence et pour un quart de rigolade, même si ces proportions ne cessent de se modifier. Pas de l'amour avec de la passion dedans, non, non, de l'amour, c'est tout. C'est drôlement dense ce genre d'amour, faut surtout pas le laisser tomber sur un pied, ou une main, ou par terre, ça fait un gros trou, à assimiler à un trou noir, avec de la substance qui absorbe tout et qui ne se décrit pas. Je ne me souviens même plus de ce qu'était mon organe à amour avant, je ne me souviens plus du vide ou du trois-quart plein qu'il pouvait ressentir, je ne me souviens plus d'ailleurs s'il ressentait quoi que ce soit. Il devait bien pulser pour un truc mon organe à amour mais il n'était pas préparé à recevoir toute cette chaleur en une seule fois. Ca non.
Je me souviens bien comment ça a débuté. J'ai d'abord vu le ventre de ma soeur prendre de la rondeur et j'ai senti comme une impatience naitre en moi. J'avais juste hâte, j'étais curieuse de la nouveauté à venir. Je me souviens même que je cranais un peu avec les copines... Oui un bébé, oui, je n'aime que les enfants à partir de 3 ou 4 ans... allez savoir pourquoi on arrive à débiter autant d'âneries à la minute? Pour se donner de l'importance? pour se donner une contenance? Pour s'enlever la petite inquiétude sourde qui est bien là, des fois que rien ne soit si simple.
Et un matin, il a été là, le bébé, mon neveu. Et quelques années plus tard, elle était là ma nièce. Ca a démarré comme ça l'amour monolithique. Faut que je vous dise, ça ne s'use pas avec le temps. Il y en a toujours la même quantité, peut-être même que je n'avais pas estimé avec justesse le poids de tout ça. C'est lourd mais extrêmement léger à porter, ça donne le teint clair, ça donne des papillons dans l'estomac, ça donne de la joie.
Un jour, j'ai reçu le plus beau cadeau qui soit. Des cadeaux comme ça, ça ne se choisit pas, on ne cesse jamais de les recevoir et aussi de les ouvrir avec émerveillement.

Cette année spécialement, je me souviens de l'émoi de mon père, parti à la clinique voir sa fille alors qu'elle accouchait. Je me souviens des appels téléphoniques, de sa voix blanche, inquiet comme il l'était toujours pour ses filles. Et je souris avec juste des larmes qui coulent parce que c'est comme ça l'amour familial, important, naturel et sans histoire. Approximativement.
Enregistrer un commentaire