mardi 18 juin 2013

Postprandial somnolence


Au plus fort de mon envie de dormir, mes yeux clignent, mes paupières s’abaissent doucement, mon corps se détend et une chape de sommeil coule sur mes épaules, mon cou, mon cerveau.
Je suis las, je veux m’abîmer dans le sommeil, m’endormir lourdement. Mais il y a ce fichu téléphone, ce fichu ordinateur, ces fichus ceci cela… il est 13h30, un mardi, j’ai sommeil. 

ouhlalala - SJ
Enregistrer un commentaire