dimanche 9 décembre 2012

Ménopause


Parfois, j'ai des bouffées d'amour. Ça me prend là, vers l'estomac.
Ça remonte vers la gorge, ça se répend sur mes lèvres, ça fait des bulles dans ma tête. Les bulles explosent en grands traînées irisées qui me rendent sautillantes. La bouffée d'amour n'est pas une simple étreinte qui se poursuit jusqu'à l'explosion. Non. C'est aussi une conjugaison de couleurs qui se confondent et se mélangent pour m'enduire d"une teinte translucide et un peu rugueuse. Ça me donne l'oeil pétillant, la joue un rien rosée. Ça me donne du courage, encore plus qu'à l'accoutumé. Ça me donne des secondes supplémentaires, distillées dans chaque minute, ça renforce mes rêves et ...cerise sur le gâteau, ça me fait poser des baisers à la commissure des lèvres, juste là où c'est doux.
Ça me donne aussi de jolies pensées à partager avec ceux que j'aime.

 Daytona Beach, 1947 (crédits?)
Enregistrer un commentaire