jeudi 20 décembre 2012

Claude Ponti

Je ne sais pas vous, mais j'aime Claude Ponti.
Entendons-nous, j'aime ce que fait Claude Ponti, j'aime cette poésie chatoyante qui constitue son univers (on remarquera que les mots chatoyants et irisés reviennent régulièrement).
J'aime ce fabuleux album, "Georges Lebanc", reçu à la mi-novembre et qui m'accompagne. Certes, le format est grand, mais c'est un talisman et on ne peut se séparer d'un talisman. Ca ne rentre pas dans ma sacoche d'écolière vieillissante, ça ne rentre pas dans mes poches démesurées, ça rentre dans ma tête et ça me fait un sourire sur les lèvres et l'oeil farceur.
J'aime aussi Pétronille et ses 120 petits, Okilele, le Catalogue des parents, et aussi l'arbre sans fin (oui oui Vaness), il y en a plein d'autres.
Bref, si vous ne savez pas quoi lire et regarder durant les soirées mornes, il y a un bon moyen de synthétiser la vitamine D...



Enregistrer un commentaire