mercredi 21 mars 2012

Tourisme trans-national?

Des visiteurs de Guyane française sur ce blog.
Ouhlalalalala.
Je crois bien que cet endroit n'a jamais été aussi loin de mes préoccupations, longitudinales, latitudinales, affectives et globales. Faut bien que le passé s'efface une fois que les portes sont fermées. J'ai juste le souvenir d'y avoir passé 20 ans. J'ai aussi le souvenir d'Amesina, de mon Hibou (râté à Paris, désolé mon hibou), de Sandre, de Sandra, d'Annette (mais tout ça ne relève pas du souvenir), de Marion, de mes amis Palikur et Saramaka, de Li, de Si et de Bi, de Patouchka, de Moetieno... Mais en 6 mois à vrai dire, le temps a fait son oeuvre, ce passé est déjà bien emballé dans une boîte à souvenirs pas prête à être réouverte... pas par pincement au coeur, non, parce que les choses achevées ne méritent pas qu'on se retourne surtout quand il n'y a pas de regret mais juste la certitude d'être partie pour courir vers de l'utile, pour moi.

Enregistrer un commentaire