vendredi 16 mars 2012

Antoine Houdar de la Motte


Avoir des problèmes de concentration, ça semble relever de plusieurs causes : un ennui extraordinaire, une incapacité viscérale à dompter son besoin de rêver, une maladie difficile qui va vous rendre impopulaire auprès de ceux qui attendent de vous de la concentration.
Pour l’instant, je vote pour l’ennui. Et pour l’incapacité viscérale à dompter un besoin de rêver.
Le reste, on verra plus tard.
« L’ennui naquit un jour de l’uniformité » disait Antoine Houdar de la Motte qui n’était pas la moitié d’un sot, ni un sot tout court. La raison doit donc se trouver dans ces zones toutes proches.
Bilan du jour : je vais à la plage. 


Enregistrer un commentaire