jeudi 9 février 2012

Charges et ruptures

Je ne suis pas très douée en vie privée (privée de quoi pouvez-vous rajouter). Je suis donc assez souvent embarrassée car je ne sais pas m'y prendre. Je suis souvent assez embarrassée et incompétente pour résoudre les quelques situations de vie privée que j'extrais de mon quotidien, lâche que je suis.
La femmelle peu urbaine et perdue dans ses mondes est excessivement lâche... elle fuit ainsi habilement les autres, évitant de s'engager dans des relations qui pourraient l'atteindre. La femmelle peu urbaine n'a pas peur de s'engager dans les jolis mondes, plus ou moins ardus, plus ou moins violents, qui font son quotidien mais dont elle connait les méandres sans s'y perdre. Ahhh stupide femmelle! (je suis stupide si je veux!).
Il est des moments importants, à la rupture d'angles de vie, où il faut être lucide.
La femmelle peu urbaine est lâche mais lucide, sans qu'aucune incompatibilité apparaisse à la charnière de ces états que l'on pourrait croire ennemis. Il n'en reste pas moins que je ne suis pas douée en vie privée et là, c'est un peu une accumulation de scatols, oui vous savez, ce composé chimique à odeur excrémentielle, qui résulte de la dégradation des proteines... parfois même il m'arrive de rêver que je pourrais ne plus prendre aucune décision.. certes, ça me manquerait, sans doute, mais j'ai surligné en jaune toutes les situations où ça ne me manquerait pas. Aujourd'hui est un jour sans d'une semaine sans, parce qu'elle se situe juste avant, juste dans le prolongement antérieur d'une ligne droite avec une rupture tout au bout, une rupture en forme de bien fait.



Enregistrer un commentaire