samedi 17 septembre 2011

Le premier jour du reste de la vie

C'est pas comme si c'était marqué dans le guide fourni à la naissance. Ca se saurait.
Mais par petites touches, par mouvements imperceptibles on arrive à ce moment sans s'en rendre compte.
L'aube reste la même mais c'est une aube où l'on part d'un pas guilleret et d'une foulée ample, parce que c'est le reste de la vie qui s'annonce.
Je l'ai décidé après mures réflexions (et un peu plus vertes aussi), c'est une aube nouvelle loin des esprits chagrins et des névrosés népotiques, c'est une aube nouvelle et des soirées sans fin. Ce sont les premiers mois du reste de ma vie.
Bonjour!
Enregistrer un commentaire