mercredi 5 octobre 2016

lundi 3 octobre 2016

Méno-pause

Je pourrais parler des heures. Mais il n'y a personne pour m'entendre.
Je pourrais quand même parler des heures, ce n'est pas le fait d'être seule qui m'en empêchera. Sauf qu'au niveau de la réponse, les arbres.. ce n'est pas ça.
J'ai donc des bouffées de paroles, la ménopause du verbal...
Après les bouffées d'amour, me voilà bien. Le trop plein de silence peut-être.
Du coup, j'ai mis la musique à fond, pour couvrir le silence époustouflant qui m'entoure, ça n'empêche pas le silence d'être là.
Quand je serai grande, je serai parleuse, mais alors parleuse quotidienne... et je serai payée à la minute de paroles. Ou un truc dans ce genre.